Blog de Thierry Lefébure

05 juin 2006

Au delà des mots…

Plus de 30 ans passés à observer les mécanismes des jeux de pouvoir, à travailler avec celles et ceux qui l’exercent, à essayer de comprendre pourquoi, en règle générale, les querelles d’hommes l’emportent in fine sur la confrontation des idées, à constater que notre société s’acharne, comme dans le « Maillon faible », a trop souvent éliminer les meilleurs, pour mieux préserver la tranquillité du plus grand commun dénominateur des français.

Depuis mai 68 qui a précipité l’étudiant en droit de Nanterre que j’étais, au cœur des débordements étudiants et m’a brusquement ouvert les portes de l’univers politique auquel rien ne me prédestinait, jusqu’à aujourd’hui, mon désir de comprendre ne s’est jamais assouvi.

Barreau de Paris, cabinets ministériels, Présidence de l’Assemblée, Hoechst-Roussel Uclaf, autant d’étapes qui m’ont permis de disséquer à loisir ce goût du pouvoir qui motive tous ces gens du monde politique, administratif, industriel, financier, scientifique…, souvent plus obnubilés par leur ego que par l’intérêt général, même si ce n’est heureusement pas incompatible.

Un seul homme a marqué profondément ma vie et m’a fait don à la fin de sa course de a plus belle des devises : « Tout est Amour ».

Tel était le credo de Jacques Chaban-Delmas pour qui la générosité, la tolérance, la volonté de partager, l’écoute d’autrui, la fidélité des liens, l’honneur de servir et le sens de l’Etat, étaient des évidences.

C'est lui qui m’a appris à saisir l’importance des fats, à m’attacher aux hommes et, au delà des mots, à tenter d’anticiper leurs attentes.

Posté par bloglefebure à 20:24 - Permalien [#]